Valence empoche un bon point au Bernabeu contre le Real

La deuxième journée de Liga réservait déjà une grosse confrontation avec le Real Madrid qui recevait Valence à Santiago Bernabeu. Au terme d’un match intense et de haut niveau, les deux équipes se quittent sur un match nul (2-2). C’est Asensio qui a porté les épaules du Real face à une équipe de Valence très agréable à voir jouer.

Après seulement 10 minutes de jeu, c’est déjà la douche froide pour les hommes de Marcelino, après un superbe but en solo d’Asensio sur une perte de balle de Kondogbia, sauf que l’équipe ché s’est montrée sous un visage remarquable, avec un 4-4-2 très hermétique et qui fluidifie le jeu. Et cela fait mouche puisque seulement 8 minutes plus tard, une action entre 3 joueurs issus du centre de formation (Gayà pour Lato et Soler à la conclusion) permet à Valence de remonter rapidement au score.

imagen83168g

S’en suit alors une impressionnante bataille au milieu de terrain, des actions qui vont rapidement d’un côté à l’autre et une grosse intensité de jeu. La paire Parejo-Kondogbia, qui dispute seulement son premier match, affiche un excellent niveau à tel point que Marcelino qualifiera leur match de « récital de football ». Le coach, qui voulait personnellement l’arrivée de Kondogbia ne s’est pas trompé avec la performance de haute voltige du français sur le terrain, qui se permet même d’inscrire un but pour ses débuts, sur un travail de Rodrigo pour le servir en retrait à la 77ème minute.

imagen83183g.jpg

La fin de match a été palpitante puisque les occasions ont fusé des deux côtés, avec notamment de nombreux ratés de la part de Karim Benzema mais aussi de Simone Zaza, qui mange la feuille de match à la 92ème minute. C’est finalement Marco Asensio qui fera éviter le pire au Real devant son public en inscrivant un coup-franc qui trompe Neto, un peu maladroit sur le coup quant à la gestion de son mur, à la 83ème minute.

Les deux équipes se quittent dos-à-dos, avec chacun une saveur différente du match nul, puisque pour Marcelino et Valence, ce point a une saveur positive, après le travail démontré et les performances réalisées en seulement quelques mois de préparation tandis que du côté du Real et de Zidane, ce match nul a une saveur de défaite avec le nombre d’occasions offensives procurées mais manquées.

On retiendra principalement de ce match le gros travail de Marcelino, qui a complètement transformé le visage de cette équipe, avec son système en 4-4-2. De nombreux joueurs ont semblé jouer libérés, comme ce fut le cas de Parejo ou de Ruben Vezo. Kondogbia et Murillo ont également très bien commencé leurs débuts. Ce n’est pas pour rien que Marcelino s’est montré très fier de ses joueurs à la fin du match:

« Je suis très fier de mes joueurs, nous étions en mesure de gagner et nous prenons un point qui nous laisse un bon goût. Nous avons montré que nous avions de l’esprit, de l’ambition et de l’enthousiasme. Peu d’équipes ont créé autant d’occasions au Bernabeau comme l’a fait Valence. Le Real venait de remporter des titres face à Manchester United et face à Barcelone, ce que nous avons fait est très satisfaisant. » 

Le résumé complet en vidéo et une galerie photo du match sont disponibles directement sur le site officiel du club valenciacf.com 

ici → http://www.valenciacf.com/ver/72014/real-madrid—valencia-cf.html

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s